Une motivation intacte

Sur le plateau du journal télévisé hier soir, le journaliste Frédéric Lahiton m’a demandé si le fait de me présenter à nouveau devant les électeurs et électrices de Saint-Pierre et de Miquelon après avoir connu des défaites, relevait de l’entêtement ?

J’appellerais plutôt ça de la ténacité et de la volonté. Je n’ai pas un caractère à me laisser abattre ou à me décourager devant les obstacles.
L’avenir de nos îles me préoccupe et il est impensable pour moi de rester dans mon canapé à regarder l’Archipel partir à la dérive.

Si la situation de l’archipel est très inquiétante, l’espoir reste possible mais le changement lui, est indispensable pour que cet espoir se transforme en action, en projets concrets pour l’avenir.

Pour cela, il nous faut travailler ensemble, pour travailler mieux.

Si je vous demande de me faire confiance pour ces législatives, c’est parce que je m’engage auprès de vous à travailler sans relâche aux côtés de toutes les collectivités, aux côtés des organismes socio-économiques, aux côtés des porteurs de projets privés, aux côtés de vous tous et dans l’intérêt général de l’Archipel. Je ne fais partie d’aucune majorité exécutive locale et c’est ce qui garantit mon indépendance et mon impartialité.
Je suis d’un naturel combatif et je saurai porter et faire entendre haut et fort la voix de l’Archipel à Paris.

Annick Girardin