Tourisme

Une décision du Ministère des Affaires Etrangères a annulé la dérogation attribuée à l’Archipel permettant l’accès à nos îles aux Canadiens munis d’une simple pièce d’identité et d’une preuve de citoyenneté.
Il sera dorénavant exigé un passeport en règle à tout Canadien qui viendrait à Saint-Pierre et Miquelon.

La plupart des élèves, étudiants et touristes qui fréquentent chaque année notre archipel n’ont pas de passeport et ne pourront par conséquent plus fréquenter nos îles.
C’est tout simplement une décision catastrophique pour l’économie touristique locale et le développement de ce secteur !

Encore une fois, cela démontre que le Gouvernement n’a pas su prendre en considération les spécificités de l’Archipel.
Encore une fois cela démontre que la voix de l’Archipel n’est pas entendue à Paris.
Encore une fois cela démontre que le député ne fait pas son travail, car c’est à lui de mettre en garde le Gouvernement contre les conséquences de telles décisions.
Une nouvelle fois cela prouve (si c’était encore nécessaire), que le député n’a mis en place aucun dispositif de veille afin d’éviter que des mesures inadaptées soient appliquées à Saint-Pierre et Miquelon !

En attendant, c’est l’Archipel qui « trinque » !

Annick GIRARDIN.