Concours dans la fonction publique

En février dernier, le Député avait saisi le Secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, concernant un problème de prise en charge que pouvaient rencontrer des habitants de l’Archipel qui auraient pour objectif de se présenter à un concours national de la fonction publique d’Etat.

Au travers du cas concrets de deux candidats à un concours de l’administration des Douanes, Annick GIRARDIN a démontré à Yves JEGO qu’il manquait effectivement un maillon à la chaîne des soutiens et des aides possibles pour un(e) Saint-Pierrais(e) ou un(e) Miquelonnais(e), âgé(e) de plus de 30 ans, qui après avoir passé avec succès les épreuves de l’écrit, devrait se rendre en Métropole pour passer un oral.

Après avoir travaillé et passé avec succès l’étape de l’écrit, le candidat n’a pas obligatoirement les moyens de prendre en charge ses frais de déplacement pour se présenter à l’oral. Seuls pourraient donc se rendre à l’oral les personnes qui en ont la possibilité financière.
Après la sélection par les épreuves écrites, ce serait ensuite la sélection par l’argent qui, de fait, s’effectuerait. Ce qui est, selon Annick GIRARDIN, inadmissible.

Le Secrétaire d’Etat à l’Outre-mer a entendu le Député et a demandé aux services préfectoraux de trouver une solution.

Le courrier d’Yves JEGO : seom270309.pdf