La prime de 100 euros pour les plus bas salaires sera appliquée dans l'Archipel

La crise Outre-Mer et les mouvements sociaux, notamment en Guadeloupe, ont débouché sur une prime d’Etat de 100 euros pour les plus bas salaires – dénommée « Revenu Supplémentaire Temporaire d’Activité », ou RSTA. L’Archipel bénéficiera également de cette prime, qui devrait être versée pendant 36 mois, jusqu’à ce que le nouveau revenu de solidarité active (RSA) soit appliqué en Outre-Mer.

D’après les engagements de l’Etat, le RSTA bénéficiera aux salariés, du privé comme du public, qui ne touchent pas plus de 1849.42 euros bruts mensuels (1.4 SMIC) pour un temps plein.
Pour les salariés à temps partiel touchant un salaire horaire inférieur à 1.4 SMIC (soit 12.19 euros bruts), ils toucheront une fraction des 100 euros correspondant à leur temps de travail mensuel.
Il s’agira de 100 euros nets de charges pour le salarié, et la prime sera également exonérée des cotisations sociales patronales.

Ce RSTA devrait être appliqué dans les DOM dès juillet. Souhaitant que les Saint-Pierrais et Miquelonnais puissent en bénéficier eux aussi le plus rapidement possible, le Député a écrit à la Présidente de la Caisse de Prévoyance Sociale pour lui offrir toute aide nécessaire pour faciliter l’application du RSTA par la CPS.

cps110509.pdf