Desserte maritime sur Terre-Neuve

Hier, mercredi 1er juillet, le Député et la Présidente de la CACIMA se sont entretenus avec des représentants du Collectif pour la desserte sur Terre-Neuve et une délégation de commerçants.

Rejoints dans un second temps par le Président du Conseil territorial, ils se sont ensuite rendus au service des Affaires Maritimes afin de rencontrer l’administrateur M. MASSA auprès duquel ils ont relayé les très vives préoccupations de la population concernant les délais nécessaires à la délivrance du permis de navigation de l’Aldona.

Dans les faits, Le navire de commerce Aldona, affecté sur les lignes entre Saint-Pierre, Miquelon, et Terre-Neuve est actuellement en l’attente d’un permis international de navigation. L’obtention de ce permis est subordonnée à une décision du président de la CRS ou de son représentant, qui doit statuer sur l’opportunité d’accorder une exemption temporaire d’emport du séparateur à eaux mazouteuses.

L’armateur aurait fait parvenir aux autorités du Havre les documents attestant de la commande d’un séparateur aux normes. Cette commande de matériel pourrait permettre d’accorder une exemption temporaire d’emport de ce matériel et ensuite le permis de navigation, en l’attente de l’installation effective du matériel à bord.

Les élus et les membres présents de la délégation ont fait part à l’Administrateur de leur souhait qu’une décision sur ce dossier du permis de navigation de l’Aldona intervienne d’ici demain, vendredi 3 juillet au plus tard.

Monsieur MASSA a donc fait remonter l’information auprès des autorités compétentes afin d’avoir une réponse dans les plus brefs délais.

Affaire à suivre prochainement donc…