Desserte maritime : Marie-Luce PENCHARD campe sur ses positions

Le Secrétaire d’Etat à l’Outre-mer répond au courrier des élus qui demandaient unanimement dans un courrier le 8 septembre dernier,  la nomination et la venue dans l’Archipel d’un négociateur afin de mieux appréhender la problématique de la desserte maritime et trouver avec tous les acteurs locaux une solution adaptée.

Marie-Luce PENCHARD n’estime pas opportun de nommer un expert et renouvelle son invitation à une table ronde à Paris le 29 septembre prochain.

Le courrier du SEOM : seom210909.pdf