Fracture numérique et TNT : un amendement pour de nouvelles garanties dans les collectivités d'outre-mer

Après le Sénat, la proposition de loi sur la fracture numérique arrive à l’Assemblée nationale lundi. Ce texte a pour ambition d’encadrer et accompagner la suppression de la télé hertzienne et le passage au « tout TNT ».

Les députés radicaux de gauche (PRG) et apparentés se sont saisis de cette question et défendront de nombreux amendements (11 en l’état) qui visent à assurer qu’aucun territoire, que ce soit en outre-mer, dans les zones de montagne ou dans le rural profond, ne soit laissé pour compte suite à cette réforme.

Un de ces amendements concerne tout particulièrement l’Archipel : il s’agit d’étendre la garantie de couverture en TNT aux collectivités d’outre-mer, que sont Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna (dont le député fait également partie de notre groupe), Saint-Martin, Saint-Barthélémy ou encore Mayotte, dans l’attente que cette collectivité devienne un Département d’Outre-Mer.
fracturenume142rique.pdf

Nous connaîtrons le sort de cet amendement lundi soir, dans l’Hémicycle.