Handicap – Pour que l'Archipel ne soit plus laissé de côté

Annick GIRARDIN est intervenue à deux reprises aujourd’hui sur le dossier du handicap, notamment afin de s’assurer que l’Archipel ne soit plus laissé de côté, à l’heure où l’ouverture de la Maison Territoriale de l’Autonomie (MTA)  reste suspendue à un accord financier du Gouvernement qui se fait attendre et où des personnes handicapées sont sans interlocuteur, sans prise en charge et livrées à elles-mêmes depuis maintenant deux ans et demi. C’est inadmissible !

Le Député a tout d’abord posé une question d’actualité au Gouvernement sur la politique nationale du handicap et de la dépendance, citant le cas de l’Archipel comme exemple extrême de la mauvaise gestion sur le terrain, puisque les structures n’ont toujours pas été mises en place depuis 2005.

La question d’Annick GIRARDIN

[gv data= »http://www.dailymotion.com/swf/video/xh2bex?theme=none »%5D%5B/gv%5D

La réponse de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion Sociale
[gv data= »http://www.dailymotion.com/swf/video/xh2bfu?theme=none »%5D%5B/gv%5D

Annick GIRARDIN a ensuite défendu son amendement à la proposition de loi sur les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH), visant à assurer la prise en compte de l’existence – dans les textes, si ce n’est sur le terrain – d’une structure spécifique et adaptée à Saint-Pierre-et-Miquelon, la MTA (Maison Territoriale de l’Autonomie).

L’intervention d’Annick GIRARDIN

[gv data= »http://www.dailymotion.com/swf/video/xh2blx?theme=none »%5D%5B/gv%5D

La discussion sur l’amendement

[gv data= »http://www.dailymotion.com/swf/video/xh2bt2?theme=none »%5D%5B/gv%5D

Suite aux engagements de Mme le Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, le Député a accepté de retirer cet amendement, puisqu’il s’agissait surtout d’engager le débat qui doit aboutir au déblocage de la situation et à l’ouverture de la MTA, pour que les personnes handicapées dans l’Archipel puissent enfin bénéficier du soutien et de l’accompagnement qui leurs sont dûs.