Rencontre avec le Bureau de la CACIMA

dscn2605v2.jpgJeudi dernier, le Député a souhaité rencontrer le nouveau Bureau de la CACIMA.  En effet, un parlementaire a besoin d’être en relation régulière avec le milieu économique car, au-delà d’avoir une bonne connaissance du tissu local, des difficultés et de la santé des entreprises de l’Archipel, il doit en tant que législateur se prononcer régulièrement sur des projets ou des propositions de loi qui peuvent avoir des effets et des conséquences sur la vie de celles-ci.

Durant cette première rencontre d’une heure 1/2, Annick GIRARDIN a voulu aborder divers sujets avec les représentants des ressortissants de la Chambre, notamment :

  • Les axes principaux de l’action que compte mener la nouvelle équipe en place depuis la fin de l’année 2010 ;
  • La communication entre le Député et la CACIMA concernant les projets de loi relatifs au secteur économique ;
  • Les conséquences pour Saint-Pierre-et-Miquelon du projet d’accord de libre échange entre l’Union Européenne et le Canada. A cette occasion, Annick GIRARDIN a remis aux membres du Conseil d’administration le rapport qu’elle a rédigé sur la question pour le compte de la Commission des affaires européennes de l’Assemblée Nationale. Ce rapport intitulé « Accord de libre échange entre l’Union Européenne et le Canada : à quel prix ?« , pourra notamment servir de base de discussion avec le Député Européen représentant la section Atlantique, M. Patrice TIROLIEN, qui nous rendra visite à la fin du mois de juin prochain ;
  • La coopération régionale et la place de Saint-Pierre-et-Miquelon dans cet environnement en tant que « tête de pont de l’Europe » ;
  • La crise de la pêche et ses conséquences sur le pôle Saint-Pierre : Interfreeze, les Nouvelles-Pêcheries, les armements de pêches…

Annick GIRARDIN souhaite renouveler plus régulièrement à l’avenir ce type d’échanges qui permet d’appréhender plus concrètement les problématiques rencontrées par les entreprises sur le terrain.