Vote de la première partie du Projet de Loi de Finances pour 2013

Le vote ce budget marque l’entrée dans une nouvelle ère fiscale et budgétaire.

La Députée de Saint-Pierre-et-Miquelon a voté pour la première partie du budget pour 2013 adoptée le mardi 23 octobre. Il s’agit de la partie « recettes », la plus emblématique puisqu’elle inclut toutes les mesures évoquées ces dernières semaines, dont :

  • la taxe sur les revenus supérieurs à 1 millions d’euros,
  • la nouvelle tranche de l’impôt sur le revenu,
  • le rétablissement du barème de l’ISF,
  • le plafonnement du quotient familial et des niches fiscales,
  • l’alignement de la taxation du capital sur celle du travail, etc.

Des mesures nombreuses et ambitieuses qui redessinent le paysage budgétaire de la France vers plus de justice fiscale, plus de progressivité devant l’impôt et plus de sérieux dans les comptes publics. Après 10 ans de politiques de droite, c’est un assainissement fiscal nécessaire, attendu et salutaire.

Il ne s’agit pas ici d’un budget de rigueur, mais de la mise en œuvre du redressement dans la justice : ce redressement passe par un sérieux budgétaire évident et par une progressivité plus affirmée de l’imposition. En cette période de croissance faible et de chômage élevé, il faut demander plus à ceux qui peuvent plus et épargner ceux qui souffrent déjà.

Ce budget est un passage obligé, mais c’est en posant les bases d’un système fiscal assaini, équilibré et juste qu’on pourra regarder l’avenir avec confiance. La députée de l’Archipel a rappelé que le respect de la règle des 3% de déficit en 2013 et le retour à l’équilibre en 2017 sont nécessaires pour dégager des marges de manœuvre futures et ainsi mettre en place des projets ambitieux dans le long terme pour notre pays.

  • Le compte-rendu de séance avec l’intervention d’Annick GIRARDIN et la réponse du Ministre du Budget Jérôme CAHUZAC : fichier pdf CRDGPLF_171012