Réforme de la Politique Commune de la Pêche : le Député en mission à Bruxelles

Dans le cadre du projet de la réforme de la la Politique Commune de la Pêche (PCP) proposée par la Commission européenne, les 4 députés, Annick LELOCH et Daniel FASQUELLE de la Commission des affaires économiques ainsi que Didier QUENTIN et Annick GIRARDIN de la Commission des Affaires européennes, ont été chargés par l’Assemblée nationale de réaliser un rapport d’information sur les conditions de cette réforme et les répercussions sur la filière pêche au niveau européen.

L’objectif de la Commission est de donner une nouvelle orientation au secteur de la pêche en faisant le choix d’instaurer une pêche plus durable et plus respectueuse de notre écosystème. Or, ce projet de réforme créé de véritables craintes au sein des acteurs de la filière pêche européenne et notamment au niveau Français, car même si l’objectif général n’est pas contesté, les mesures doivent être progressives et prendre en compte les réalités quotidiennes des pêcheurs.

Alors que la Commission européenne vient tout juste de faire passer un premier rapport à la Commission de la pêche du Parlement européen, les députés européens continuent de débattre vigoureusement sur les objectifs de cette réforme, notamment sur la question de l’interdiction progressive des rejets en mer ainsi que sur la question du Rendement Maximum Durable (RMD) déterminant le niveau des stocks.

Néanmoins, selon les appartenances politiques ou les réalités connues, les députés estiment que la réforme ne va pas assez loin, ou au contraire va trop loin.

Dans le cadre de ce travail d’analyse ayant débuté en novembre dernier et qui devra être achevé au plus tard fin mars, le Député de l’Archipel s’est rendu à Bruxelles le 28 janvier dernier afin rencontrer notamment des membres de la Commission de la pêche et du Parlement européen et de la commission en charge de la politique intérieure et extérieure de la pêche auprès de l’Union Européenne.

Pour alimenter le rapport, Annick GIRARDIN a également auditionné jeudi dernier des acteurs français comme : Hubert CARRÉ le Directeur du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins (CNPMEM), Didier GASCUEL le Président de l’Association française d’halieutique (AFH), Philippe CURY le Directeur de l’Institut de recherche pour le développement – IRD (Sète), ainsi que des membres de la Plateforme petite pêche (marins pêcheurs et un représentant syndical de la profession).