Vers une fonction publique qui promeut la diversité et l'engagement !

Je me réjouis de l’adoption aujourd’hui, dans le cadre de l’examen du projet de loi égalité et citoyenneté, de dispositions qui vont permettre une plus grande diversité des profils au sein de la Fonction Publique et une meilleure prise en compte de l’engagement dans le parcours des fonctionnaires. Car la Fonction Publique doit pouvoir offrir à chacun qui en a le talent, la volonté et le sens de l’engagement et du service public, l’opportunité de participer à la vie de la cité !

Le projet de loi égalité et citoyenneté encourage la diversité dans le recrutement des agents publics : les conditions d’accès au 3ème concours sont harmonisées, simplifiées et étendues (prise en compte de toute activité professionnelle (associative, privée, apprentissage), baisse de la durée de l’activité exigée). Un nouveau contrat de droit public en alternance est créé. Il permettra aux jeunes chômeurs de moins de 28 ans, d’être accompagnés pour passer les concours de catégorie A et B dans la fonction publique d’État. Près de 500 jeunes seront concernés par ce contrat. A noter : les jeunes résidents dans les quartiers prioritaires pour la politique de la ville, les zones de revitalisation rurale, les départements et territoires d’outre-mer seront prioritaires pour l’obtention de ce contrat.
Les informations relatives aux candidats feront l’objet d’une collecte statistique permettant de faire un point régulier sur les phénomènes de discriminations dans le cadre des concours de la fonction publique. Les collégiens, lycéens et étudiants seront désormais mieux informés sur les métiers de la fonction publique et sur la possibilité de réaliser les périodes d’observation en milieu professionnel dans une entreprise, une association mais aussi une administration publique. Et tout élève boursier ou scolarisé dans un établissement d’éducation prioritaire pourra, à sa demande, accomplir cette période d’observation dans une administration publique.

Le projet de loi égalité et citoyenneté permet aussi de mieux valoriser l’engagement lié au service civique dans les parcours des agents publics : Le service civique sera désormais valorisé dans le cadre des épreuves des concours d’accès à la fonction publique, notamment par la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP). Le service civique peut être achevé par les lauréats d’un concours de la FPT avant de rejoindre leur emploi public ou leur école d’application. Et le service civique comptera pour le calcul de la durée de service exigée pour l’accès aux concours internes et pour le reclassement lors de la titularisation.