Chez nous à La Rochelle !

Décidément les Saint-Pierrais sont partout chez eux dès qu’il y a un port !

IMG_4718

En déplacement à La Rochelle, j’ai eu le plaisir d’échanger avec les Saint-Pierrais et les Miquelonnais de l’association « Saint-Pierre-et-Miquelon – La Rochelle ». Le député de Charente-Maritime, Olivier FALORNI, et le maire de La Rochelle, Jean-François FOUNTAINE, et Catherine Walterski, sous-préfète de Saintes et ex-secrétaire générale de la préfecture de Saint-Pierre-et-Miquelon, étaient également présents.

Ce fut l’occasion d’aborder ensemble des sujets relatifs à l’Archipel :

  • Les difficultés de transports entre La Rochelle et SPM :

Outre le temps de trajet et les nombreuses escales rendant le voyage peu confortable, voire aventureux pour certains Saint-Pierrais et Miquelonnais de Charente-Maritime, tous se sont accordés à dire que le coût était le premier obstacle à un séjour sur l’Archipel, auprès de leur famille.

Je leur ai fait part de la mission qui a été lancée par le gouvernement sur la mise en place d’une liaison directe entre la métropole et Saint-Pierre et du suivi que je compte faire afin de donner toutes les chances à cette ligne aérienne de voir le jour.

  • L’accueil des Saint-Pierrais et Miquelonnais en métropole :

L’existence de structures d’accueil informelles pour les expatriés d’une région ultramarine est une chance et cela est d’autant plus exceptionnel lorsqu’il s’agit d’un archipel de moins de 7 000 habitants. J’ai pu en ressentir tout le bienfait avec l’association de la Rochelle.

L’association m’a fait part de son regret d’avoir moins de liens avec les étudiants qu’auparavant. Nous avons évoqué la récente initiative du collectif de jeunes locaux : « Mots’dites îles». Leur premier évènement qui s’est tenu en août à Saint-Pierre a réuni une centaine de jeunes et a démontré, s’il le fallait, leur volonté de se mettre en réseau. La rapprochement du collectif avec l’association locale pourrait être une solution. À La Rochelle comme dans toutes les autres villes accueillant des jeunes de l’Archipel, le rassemblement des Saint-Pierrais-et-Miquelonnais est essentiel.

  • Les perspectives de développement économique de l’Archipel :

J’ai noté l’intérêt et les inquiétudes concernant le développement économique de Saint-Pierre-et-Miquelon. J’ai fait part aux Saint-Pierrais de la Rochelle de ma volonté de saisir l’opportunité du prochain déplacement du Premier Ministre au Québec et sur l’Archipel pour développer les relations Franco-Québécoises en vue d’un projet global de développement de l’économie maritime. Aquaculture, énergies marines, biodiversité, pêche, développement portuaire… c’est certain que nos îles constituent un potentiel inestimable pour le développement de l’économie bleue de la France !

Un grand bravo aux membres de cette association qui font vivre l’esprit de SPM à la Rochelle !