Déplacement à La Réunion : retour sur une belle rencontre

Je suis allée à la rencontre des Réunionnais entre le 25 et le 28 octobre 2018. Un an après ma première visite, j’ai eu l’occasion de redécouvrir ce territoire et d’échanger avec des interlocuteurs très attachés, comme nous pouvons l’être, au développement de leur île.

Chaque voyage officiel me donne l’occasion de faire de belles rencontres, d’en apprendre un peu plus sur les modes de vie et les cultures qui font la France.

Malgré les différences indéniables qui existent entre La Réunion et SPM, ce territoire a plusieurs enjeux similaires aux nôtres. Ses habitants souhaitent développer l’économie bleue, accroitre les liens avec l’hexagone, réduire la « fuite des cerveaux »…

Comme sur notre Caillou, les jeunes sont nombreux à quitter le territoire pour leurs études supérieures. Comme sur notre Caillou, peu d’entre eux reviennent après avoir obtenu leur diplôme… mais les choses changent !

J’ai échangé avec une jeune Réunionnaise qui, après avoir effectué ses études supérieures en biologie à Toulouse, a fait le choix de revenir sur son territoire après l’obtention de son diplôme. Attachement à son île natale, nostalgie de l’enfance, souhait de participer au développement de son territoire… les raisons sont nombreuses pour vouloir « revenir au pays ». Mon action au ministère des outre-mer doit aussi permettre d’offrir des opportunités à nos jeunes au sein même des territoires.

A SPM comme ailleurs, ce combat pour la jeunesse est capital. Pour sa formation, pour son accompagnement, mais aussi pour sa participation au développement des territoires. C’était l’un de mes engagements de campagne, ça reste l’une des clés de mon engagement politique.