Obtention d’un accord sur la fixation des TAC en zone 3PS avec le Canada

Comme chaque année, les négociations au sein du Conseil consultatif franco-canadien ont porté sur la fixation de plusieurs TAC (morue, sébaste, encornet, plies, pétoncle) cogérés avec le Canada.

Quelques jours après la tenue des négociations au sein du Conseil consultatif franco-canadien pour la gestion des pêches qui s’est réuni les 23 et 24 mars 2021, j’ai obtenu un accord avec le Canada sur la fixation de ces TAC, permettant ainsi l’ouverture de la pêche dans cette zone.

Le principal sujet des négociations a été la fixation du TAC de cabillaud 3PS. Après de nombreux échanges, j’ai obtenu le maintien de 50% du TAC 2020 de cabillaud, ce qui représente en zone 3PS 210 tonnes de captures possibles pour l’année 2021.

Un accord équilibré était nécessaire pour autoriser la pêche dans la zone cogérée. Concernant le cabillaud, qui a été l’enjeu majeur de cette négociation, j’ai obtenu un accord qui permet de préserver les intérêts économiques des pêcheurs tout en limitant les risques de surpêche. Dès l’année prochaine, je mettrai en place avec le Canada un plan de gestion pluriannuel pour donner de la visibilité aux pêcheurs et pour garantir une exploitation de long terme du stock de cabillaud. Le travail va démarrer dès cette année entre la communauté scientifique, les services du Ministère de la Mer et de ceux de la ministre canadienne en charge de la pêche. 

Je salue la collaboration et la qualité du travail mené conjointement avec le Canada. Cet accord signe la fin des négociations entamées il y a plusieurs mois avec ce pays. De nouvelles négociations annuelles auront lieu au 1er trimestre 2022.