Les agents de la station RFO Saint-Pierre et Miquelon inquiets

rfo.jpg

Inquiets pour le devenir de leur station et leur avenir professionnel, les agents de la station locale de RFO ont été reçus à leur demande ce matin, mardi 25 novembre à 11h30, par le député.

La délégation du personnel, formée d’une dizaine de représentants syndicaux CFDT, FO et SNJ, a déposé auprès d’Annick GIRARDIN une motion interpelant tous les politiques de l’Archipel concernant les conséquences pour les stations locales de RFO, que pourrait engendrer le projet de loi sur la réforme de l’audiovisuel public proposé par le Gouvernement. Les agents ont également insisté sur l’impact non négligeable sur l’économie locale que ne manquerait pas d’avoir toute réduction des missions de RFO Saint-Pierre et Miquelon et de ses effectifs en personnels.

Après un échange d’une trentaine de minutes, le député a assuré aux représentants syndicaux qu’elle resterait très vigilante et qu’elle était prête à soutenir le personnel si un projet de station, pour un développement et un accroissement de l’audience régionale lui était soumis.

Annick GIRARDIN leur a remis en retour une copie des amendements déposés (une vingtaine) par le groupe SRC (Socialiste Radicaux et Citoyen) et qui seront discutés à l’Assemblée Nationale lors du vote de la loi. Certains concernent spécifiquement RFO et l’Outre-mer.

La motion remise au député : rfomotion251108.pdf

La circulaire distribuée au public par les agents de RFO : rfocirculaire251108.pdf