Euthanasie: proposition de loi PRG "instaurant le droit de vivre sa mort"

Les députés PRG viennent de déposer une proposition de loi « instaurant le droit de vivre sa mort », en hommage à la première proposition de loi « visant à permettre l’euthanasie en France » présentée en 1978 par le sénateur radical de gauche Henri Caillavet.

Principale nouveauté par rapport aux autres textes sur l’euthanasie, cette proposition de loi introduit la possibilité pour « toute personne majeure » de « rédiger des directives anticipées pour le cas où elle serait un jour hors d’état d’exprimer sa volonté ».

« Ces directives anticipées indiquent les souhaits de la personne relatifs à sa fin de vie. Elles sont révocables à tout moment et doivent faire l’objet d’une confirmation annuelle, sous peine d’invalidité ».

Serait également instauré un « comité national d’éthique médicale », chargé de « gérer les directives anticipées transmises directement par les intéressés ou par les médecins traitants ».