"Label SPM" : deux avancées législatives pour le développement économique de l'Archipel

Le projet de loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche a fait l’objet aujourd’hui d’un vote à l’Assemblée Nationale. Dans son ensemble, ce texte ne répond pas aux besoins urgents de ces secteurs au niveau national. Il a notamment fait l’objet, au cours du débat, d’amendements ubuesques et complètement contraires aux engagements du Grenelle de l’Environnement, alors que la majeure partie des propositions de la Gauche, et notamment des députés radicaux de gauche, ont été ignorées.

Pour autant, le député de Saint-Pierre-et-Miquelon a profité de cette occasion pour aboutir sur un dossier qui lui tient à coeur depuis son élection : celui de la création d’un « Label SPM » pour les produits de l’Archipel, label qui serait reconnu à la fois localement, dans la région et en Europe.

Le 12 décembre 2007 (voir compte-rendu du 10 au 16/12/2007), Annick GIRARDIN avait déjà proposé un amendement dans l’Hémicycle de l’Assemblée pour permettre aux producteurs de l’Archipel de bénéficier du même label « Produits pays » que leurs collègues de Métropole et des DOM. Fort de l’engagement du Ministre de l’Agriculture et de la Pêche de l’époque de travailler ensemble sur la question, le Député avait poursuivi son travail sur le dossier, notamment avec une question au Gouvernement.

Rappelant le Ministre à cet engagement répété, Annick GIRARDIN a proposé deux amendements sur ce projet de loi.

L’adoption à l’unanimité de ces deux amendements constitue non seulement une reconnaissance de la haute qualité de nos produits locaux, notamment ceux de la pêche et de l’aquaculture, mais c’est aussi et surtout un outil de plus en faveur du développement économique de l’Archipel.

Annick GIRARDIN continuera son travail aux côtés des acteurs socio-économiques locaux pour que ceux-ci puissent se saisir de cette nouvelle opportunité et en tirer tous les bénéfices.