Discours de politique générale de Jean-Marc AYRAULT

Hier, le Premier Ministre faisait dans l’Hémicycle son discours de politique générale qui traçait les grandes lignes du Gouvernement pour les 5 années à venir.

Avec beaucoup de force et de détermination, Jean-Marc AYRAULT a d’emblée fixé le cap : « Conduire le redressement de notre pays dans la justice », pour une sortie de crise et préparer l’après-crise.

L’action du Gouvernement se concentrera sur :

  • La réduction de l’endettement public
  • La réforme des structures : la rénovation de tous les outils qui permettront de renouer avec la croissance et l’emploi
  • La réforme fiscale : un appel à l’effort national, mais un refus de l’austérité

Le Premier Ministre a également confirmé des annonces du programme de François HOLLANDE :

  •  Ouverture jeudi 5 juillet d’une consultation sur « la refondation de l’école » ;
  • Ouverture « dès la rentrée » d’une conférence environnementale sur la transition énergétique et la biodiversité ;
  • Droit de vote aux élections municipales pour les étrangers résidant depuis au moins 5 ans en France ;
  • Création de zones de sécurité prioritaires et inversement, fin  » de la baisse des effectifs dans la police et la gendarmerie » ;
  • Fin du cumul des mandats pour les parlementaires, « applicable en 2014 » ;
  • Instauration d’une « part de proportionnelle » pour les prochaines législatives ;
  • Mariage et adoption ouverts aux couples homosexuels au 1er semestre 2013 ;
  • La gestion de l’immigration va prendre un tournant différent : « La lutte contre l’immigration irrégulière sera menée avec fermeté », promettant aussi qu’aucun enfant, aucune famille ne sera placé dans un centre de rétention ;
  • Retrait des forces françaises en Afghanistan d’ici la fin de l’année 2012.

Fait marquant du discours, Jean-Marc AYRAULT a adressé « le salut fraternel de toute la nation à nos outremers », dénonçant au passage le désintérêt pour nos territoires et le désengagement de l’Etat au cours du dernier quinquennat.

Extrait du discours du premier Ministre et la réaction du Député Annick GIRARDIN :

Sans surprise, l’Assemblée nationale a voté la confiance au Gouvernement de Jean-Marc AYRAULT : sur 544 votants et 527 suffrages exprimés, il y a eu 302 voix pour et 225 contre.