Plateau Continental : dépôt d’une proposition de résolution à l'Assemblée nationale

ANJUIL_2012

Depuis 2007, le Député a su travailler fort à l’Assemblée nationale pour rallier un maximum de ses collègues à la cause de Saint-Pierre-et-Miquelon concernant l’extension du plateau continental.

Sous la pression de la population mobilisée derrière ses élus et le Collectif, mais aussi grâce aux nombreux soutiens de parlementaires et autres personnalités nationales qu’avait pu convaincre Annick GIRARDIN, la France avait déposé une lettre d’intention auprès de l’ONU en Mai 2009.

On se rappellera :

Aujourd’hui, à l’approche cette fois-ci des échéances prévues pour le dépôt annoncé du dossier définitif de la France au titre de Saint-Pierre-et-Miquelon, la Délégation Outre-mer de l’Assemblée nationale (présidée par Jean-Claude FRUTEAU), le groupe d’Études Iles d’Amérique du Nord et Clipperton (présidé par Paul GIACOBBI) et le Député de l’Archipel ont souhaité marquer cet évènement déterminant par la rédaction et le dépôt le 23 janvier dernier d’une proposition de résolution de l’Assemblée nationale, texte actant officiellement la position des députés, toutes tendances réunies.

Extrait de l’exposé des motifs :

L’objet de cette proposition de résolution est donc bien d’affirmer une position de soutien à la démarche engagée par notre pays, en vue de faire respecter nos droits légitimes et de montrer que la représentation nationale appuie avec une grande conviction cette revendication.

Elle est aussi un signe de solidarité à l’égard de nos compatriotes de Saint-Pierre-et-Miquelon afin qu’ils sachent qu’ils ne sont pas isolés dans leur combat pour assurer l’avenir de l’archipel et la présence de la France en Amérique du Nord. À cet égard, on ne peut oublier qu’une longue histoire unit la France à ce territoire, qui a su depuis Jacques Cartier faire valoir nos valeurs dans cette partie du monde. Il n’est qu’à se rappeler que Saint-Pierre-et-Miquelon fut l’un des premiers territoires à rejoindre la France libre pendant la Seconde guerre mondiale pour en être convaincu.

Par cette affirmation forte de l’Assemblée nationale, notre diplomatie n’en sera que renforcée dans son action pour faire aboutir l’extension des plateaux continentaux de tous les outre-mer français. C’est là un enjeu considérable pour l’avenir.

En parallèle au soutien résolu du Président de la République et de son Gouvernement, cette nouvelle preuve de l’appui de la Représentation nationale à la demande légitime d’extension de notre plateau continental constitue effectivement un élément de plus pour réaffirmer la détermination de notre pays à défendre nos intérêts… ses intérêts.