Un fonctionnaire n'est pas un salarié ordinaire !

A l’invitation du MEDEF, j’ai ouvert aujourd’hui le colloque « Comment améliorer l’efficacité de la sphère publique? »

two

J’ai saisi cette occasion pour lever un certain nombre de malentendus qui persistent entre les sphères du public et du privé. Celles-ci sont complémentaires et interdépendantes : Elles ont des objectifs communs, le développement économique, l’emploi, la croissance !

A l’heure où la sphère publique est attaquée, il est important de comprendre que privatiser le service public c’est s’exposer à un net recul social.

Quelques chiffres pour  remettre les choses en perspective :  le service public en France c’est 5,4 millions d’agents publics, soit 20% de l’emploi. C’est aussi 90 emplois pour 1 000 habitants, un peu comme au Royaume Uni (88 emplois pour 1 000 habitants), et bien moins que dans certains pays scandinaves (160 emplois publics pour 1 000 habitants).

Par ailleurs, chacun doit prendre conscience que chaque centime dépensé dans le service public c’est un investissement indirect à destination du secteur privé.
Je crois en l’évolution de notre fonction publique. Je crois en son adaptation à la société et en perspective avec le secteur privé. Et par cela, j’entends diversifier et ouvrir le secteur public aux jeunes.

Retrouvez mon discours :

fichier pdf 20160523 Discours Annick Girardin Colloque du MEDEF